Au printemps, les haies, un atout pour les abeilles …

 

Après un hibernage, les pollinisateurs comme les abeilles solitaires ont besoin de nectar et de pollen pour faire le plein d’énergie et nourrir leur descendance. Ils se mettent donc à la recherche de fleurs pour y plonger leur trompe et puiser le nectar dont ils ont besoin. Et c’est vers les haies qu’ils vont se diriger car les fleurs des haies sont parmi les premières fleurs printanières à apparaître. Citons notamment les chatons du saule et les fleurs du prunellier. A la sortie de l’hiver, les haies constituent donc un apport nourricier essentiel pour les abeilles.
 

La Wallonie l’a compris. C’est la raison pour laquelle la subvention à la plantation impose de planter des haies variées de minimum 3 espèces afin de garantir une plus grande diversité de fleurs. S’y ajoute l’obligation de planter 2/3 d’essences entomophiles ou mellifères parmi les espèces plantées, dans l’objectif de garantir une quantité suffisante de nectar pour les pollinisateurs. Proposer aux abeilles des haies les plus variées possibles et entomophiles permet de contribuer à la lutte contre leur déclin.

© Pixabay - Kie-ker

© Berzou

 ... et les oiseaux.

Du 1er avril au 31 juillet, il est interdit de tailler les haies en zone agricole. En effet, les oiseaux commencent à y installer leur nid et accueillir leurs petits. D’autres espèces comme certains pollinisateurs peuvent également y nidifier, dans les tiges ou au sol. Laissons-leur donc la quiétude dont ils ont besoin pour accomplir leur acte de reproduction et ne taillons pas nos haies même en dehors de la zone agricole.

Envie de contribuer à la préservation des abeilles en plantant une haie ? Consultez notre guichet "Plantations" au 0493 33 15 89 ou via l’adresse mail plantations@natagriwal.be.

 

Date: 23-03-2021