Loup et activités d’élevage:


Le comportement du troupeau comme alerte d’une attaque de loup?

En avril dernier, une expérience a débuté sur plusieurs parcelles en Zone de Présence Permanente de la meute des Hautes Fagnes afin de déterminer si le comportement des moutons pouvait servir d’alerte pour les éleveurs en cas d’approche de loup. Cette expérience est menée en collaboration avec des partenaires français et allemands également actifs dans la cohabitation loup-élevage, à savoir Meuse Nature Environnement, Encore Eleveur Demain et FoldAI.

Trois parcelles ont été intégrées dans cette expérience. Pour éviter une attaque de loup, l’an dernier, l'agriculteur a sécurisé ses 3 parcelles en collaboration avec Natagriwal. Deux ont été équipées de filets mobiles électrifiés. La troisième dispose d'un parc de nuit électrifié et le troupeau y est accompagné de deux chiens de protection.

Les parcelles suivies sont équipées d’une caméra thermique permettant d’observer le mouvement du troupeau (ou d’un éventuel prédateur), de caméras pièges surveillant l’arrivée potentielle d’un prédateur et d’un micro qui complète les informations de mouvement par du son.

De plus, plusieurs moutons sont équipés de capteurs de mouvement permettant de suivre précisément leurs déplacements.

Ce dispositif a pu mettre en évidence l’approche d’un loup de la meute des Hautes Fagnes, sans qu’il y ait eu une attaque sur le troupeau. Les données relatives au comportement des moutons sont en cours d'analyse. Si les résultats préliminaires sont concluants, ce suivi expérimental pourrait être poursuivi sur d’autres parcelles pour éventuellement construire un outil d’alerte opérationnel.

 

Date: 19-10-2022