Mission loup : Les éleveurs s’inquiètent dans les Hautes-Fagnes

 

Depuis la fin de cet été, une vague d’attaques de loup(s) a eu lieu dans la Zone de Présence Permanente (ZPP) des Hautes-Fagnes occupée par le mâle Akela (présent depuis juin 2018) et la femelle Maxima (installée en décembre 2020) qui ont eu cette année une portée de minimum 3 louveteaux. Jusqu’ici, Akela restait dans le parc naturel des Hautes-Fagnes, se nourrissant principalement de proies sauvages. Mais entre fin juillet et mi-septembre, on a dénombré 45 victimes (principalement des ovins) attribuables au loup dans les communes de Jalhay, Eupen, Malmedy et Waimes.

Pourquoi maintenant ?

D’après le Réseau Loup, l’hypothèse la plus probable est l’augmentation du nombre de bouches à nourrir, car les louveteaux ont une demande énergétique importante, et il est plus facile pour les adultes d’attraper des proies domestiques pour alimenter leur progéniture. Parallèlement à cela, il y a toujours des individus dispersants (en provenance de France ou d’Allemagne) susceptibles de traverser le territoire wallon. Les analyses génétiques sont en cours pour tenter d’identifier ces individus.

©  P. Ghiette (SPW)

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Prévention et protection des troupeaux

Suite à ces attaques, Natagriwal se retrouve en première ligne puisque, dans le cadre du plan loup, l’association est en charge de l’accompagnement des éleveurs. Elle est donc fortement sollicitée tant par les éleveurs professionnels que par les propriétaires hobbyistes qui s’inquiètent pour leurs animaux. Les analyses de risque s’enchaînent sur le terrain, ainsi que les conseils en matière de protection. Une vingtaine de demandes ont été enregistrées, et de nombreux kits de protection ont été distribués gratuitement.  
 


Rappelons qu’il n’y a aucun risque pour les humains. En Allemagne et en France, où le nombre de meutes est bien plus important depuis le retour du loup il y a 20 et 30 ans, aucune attaque sur l’homme n’a été recensée. Au contraire, il faut plutôt de la chance pour observer un loup qui aura tendance à fuir devant l’homme.

Pour toute demande de conseil : prevention.loup@natagriwal.be

 

Date: 24-11-2021